travail-boma-france.png
 

Travail

 

 

Le travail au XXIe siècle : compétition ou coopération entre humains et machines

 

Nicolas BOUZOU

Le travail humain est-il amené à disparaître ?

Économiste et essayiste, Nicolas Bouzou dirige la société de conseil Asterès qu’il a fondée en 2006. Il a également créé le Cercle de Belém qui rassemble des intellectuels européens libéraux et progressistes. Il est directeur d’études au sein du MBA Law & Management de l’Université de Paris II Assas. Ses travaux récents portent sur les implications économiques et philosophiques de la révolution des NBIC.

 

Marc de BASQUIAT

Et si on essayait le revenu universel ?

Né en 1966, Marc de Basquiat est diplômé de SUPELEC, d'ESCP Europe et docteur en économie de l'université d'Aix-Marseille. Directeur marketing dans le secteur informatique, il a participé à la création d'un éditeur logiciel français, leader mondial sur le marché de la sécurité. Consultant en organisation puis directeur de projets de transformation d'un grand groupe dans le secteur de l'énergie, il poursuit également ses recherches visant à réformer le système socio-fiscal français. Life Member du réseau international Basic Income Earth Network (BIEN) depuis 2005, il a fondé le Mouvement Français pour un Revenu de Base (MFRB) en 2013 et préside l'Association pour l'Instauration d'un Revenu d'Existence (AIRE) depuis 2014.

 

Felix de MONTS

L’engagement citoyen pour réenchanter le monde du travail

Felix de Monts présente le projet Vendredi qui permet à chacun de s’engager pour la société dans son travail ! Faire un Vendredi, c’est travailler 4 jours par semaine en entreprise et 1 jour par semaine en association. Aujourd'hui, nous proposons des stages et des jobs partagés entre entreprise et association. Et si tout commençait par un Vendredi ?

 

Adrien MONTCOUDIOL

Freelancing, liberté, communauté

Mangrove est une organisation globale développant une nouvelle manière de travailler, axée sur la collaboration et l’accomplissement personnel. Cette communauté forte de 140 freelances et entrepreneurs “tech” partage des valeurs communes. Leur écosystème permet non seulement de grandir en tant qu’individus, mais plus largement de participer à la construction d’une société prospère.